Unir les Associations pour développer les solidarités en France
Identifiant :
Mot de passe :
Accueil > Detail d'un contenu
Les communautés 360 : contribution du réseau Uniopss
Note d'information du 11/02/2021
Auteur du document : Gwénaëlle Sébilo

Le « 360 » vise à organiser, par un numéro de téléphone national, l’accès direct à des solutions d’accompagnement dans les territoires pour les personnes en situation de handicap. Censé être mis en place en 2021, il a finalement été lancé en juin 2020 pour devenir une des mesures concrètes de solution à apporter dans la situation de crise COVID19.

À l’origine de cette initiative, deux engagements de la conférence nationale du handicap du 11 février 2020 :

  • La création d’un numéro de téléphone unique « 360 »,
  • Et la signature d’une convention d’engagements (voir en P.J.) entre l’État, l’ADF, les organismes gestionnaires et les associations représentant les personnes handicapées, leurs familles et leurs aidants.

Le 4 décembre dernier s’est tenue la première réunion d’installation du comité stratégique (voir en P.J.) des communautés 360 présidée par Sophie CLUZEL, Secrétaire d’État en charge des personnes handicapées. Lors de cette rencontre a été annoncée l’organisation de groupes de travail pour penser le périmètre, les missions et la gouvernance des communautés 360 pour convenir d’un cahier des charges et d’un accord de méthode sur la transformation de l’offre d’ici le 11 février 2021.

En tant qu’elle est présentée comme une « bannière commune aux acteurs des territoires », la philosophie des C360 emporte un mouvement systémique de transformation auquel l’Uniopss souscrit. Si l’Uniopss partage évidemment les fondamentaux de cette démarche ( l’autodétermination, la place des pairs, la coopération des acteurs, la transformation de l’offre, la gouvernance partagée…), nous souhaitons toutefois, dans le cadre de cette contribution, présenter nos analyses. Elles émanent du terrain puisqu’un groupe de travail interne à l’Uniopss a été constitué pour l’occasion. La présente note à l’attention des pilotes du projet : le secrétariat d’État en charge des personnes handicapées, la caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et la direction générale de la cohésion sociale (DGCS) montre ainsi notre volonté de contribution. Mais les travaux engagés sur la démarche C360 doivent être intégrés à la réflexion plus large de la 5e branche (périmètre, financement et gouvernance). Le secteur a besoin d’avoir une vision d’ensemble et cohérente, une gouvernance rénovée et des financements à la hauteur des enjeux qui devront se traduire dans une loi pour l’Autonomie.

La réflexion autour du C360 ne pourra pas faire l’impasse non plus sur les conséquences du Ségur de la santé qui n’a fait qu’aggraver la situation salariale entre le secteur hospitalier et le privé non lucratif. Cette approche cloisonnée des métiers de la santé ne fait pas sens, encore moins aujourd’hui dans une logique de virage ambulatoire et domiciliaire.

Contribution à lire en pièce-jointe (accessible aux adhérents)


(c) Réseau Uniopss-Uriopss, 11/02/2021
Certaines informations de cette page sont visibles uniquement par nos adhérents.
FICHE N°105577
Mis à jour le : 11/02/2021
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES (fichiers joints, sites internet...)
Tous Publics :
MOTS CLES
personne handicapée - politiques publiques - dispositif
imprimer