Unir les Associations pour développer les solidarités en France
Identifiant :
Mot de passe :
Accueil > Detail d'un contenu
« L’ambition associative. Guide pour interroger nos pratiques », Uniopss (2003)
Autre document
Auteur(s) : Uniopss
Paru le : 01/09/2003

L'Uniopss a élaboré, courant 2003, un outil d'auto-évaluation des pratiques associatives qui est le résultat d’un travail de plus de deux ans mené dans 7 régions et coordonné par l’Uniopss. Il s’inscrit dans la lignée des réflexions menées sur ce thème par l'Uniopss – notamment de l’ouvrage « Faire société ».

Les documents en PJ présentent le contenu du guide et peuvent être utilisés comme outils d'animation autour de l'évaluation des pratiques associatives.

Le guide "l'ambition associative" avait pour objectif de permettre d’éclairer les pratiques associatives (au regard des valeurs portées par l’association) et de s’interroger en interne sur la traduction des valeurs associatives dans les pratiques et leur cohérence. Et, si l’association le souhaite, d’auto évaluer ses pratiques associatives, ou même son projet.

Le guide se construit autour de la confrontation entre les 4 grandes « valeurs » dont se réclament les associations : primauté de la personne, non-lucrativité et solidarités, dynamisation du tissu social et fonction d’avant-garde (veille et innovation sociales) ; et les 11 « parties prenantes » au projet associatif, c’est-à-dire tous les acteurs susceptibles d’être concernées par le projet associatif : bénéficiaire ; adhérent ; entourage ; administrateur ; bénévole non élu ; salarié ; donateur ; partenaire ; financeur ; collectivité publique ; société.

Le guide incite l'association à se poser, au préalable, la question suivante : comment l'association se conduit-elle envers chaque partie prenante, et au regard de chaque valeur ? Un état des lieux peut donc être réalisé grâce au guide, et, à partir de celui-ci, l’association peut essayer de trouver des pistes, des voies d’amélioration.

> Les valeurs structurantes du guide :

Les concepteurs du guide ont tout d’abord défini des valeurs dites « structurantes » que les associations partagent et revendiquent. Elles ressortent des quatre grandes spécificités méritoires telles que les a défini François Bloch-Lainé en 1994.

Des valeurs politiques : Primauté de la personne, non-lucrativité et solidarités
- la primauté donnée à la personne fragilisée en raison de son âge ou d’un handicap, démunie ou exclue, dans sa particularité et dans sa globalité : la situation de chaque personne (et l’ensemble de ses besoins) sont le but 1er des interventions associatives.
- la non-lucrativité car l’association met en œuvre des gratuités telles que le bénévolat qui est un don de temps et permet des coûts moindres pour la collectivité, les dons d’argent mais aussi le principe de non-lucrativité explicite depuis la loi de 1901 et les solidarités car les relations entre les personnes ne sont pas marchandes.

Des valeurs stratégiques : Dynamisation du tissu social et fonction d’avant-garde (veille et innovation sociales)
- la réfection du tissu social dans la mesure où l’association renforce les liens sociaux et est un moyen d’exercer la citoyenneté au quotidien.
- la fonction d’avant-garde car les associations ont une aptitude particulière à déceler et à exprimer les besoins sociaux et à apporter des réponses innovantes. L’association ne fait pas que réparer le tissu social, elle l’invente et expérimente de nouvelles actions.

Outre la valeur « non lucrativité », les autres valeurs peuvent être revendiquées par des opérateurs lucratifs ou publics. Ce qui fait la spécificité des associations, c’est qu’elles combinent et cultivent ces quatre valeurs.


Voir les outils de présentation du guide (ci-contre)

FICHE N° 58373
Mis à jour le : 08/11/2010
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES (fichiers joints, sites internet...)
Tous publics :
MOTS CLES
fonctionnement associatif - valeur associative - responsabilité des dirigeants - bénévolat
imprimer