Unir les Associations pour développer les solidarités en France
Identifiant :
Mot de passe :
Accueil > Detail d'un contenu
PLF 2019 : un effort de solidarité encore nécessaire
Communiqué de presse du 29/10/2018

Alors que le rapport sur la Mission Cohésion des Territoires du Projet de loi de Finances 2019 va être présenté demain, 30 octobre, à la Commission des Finances de l’Assemblée nationale, l’Uniopss rappelle sa position et ses propositions pour une politique du logement à la hauteur des besoins des plus fragiles.

Auditionnée par la Mission Cohésion des Territoire dans le cadre du PLF 2019, l’Uniopss a proposé un certain nombre de mesures et d’améliorations concrètes en matière de logement et d’hébergement :

- Davantage de logements locatifs très sociaux accessibles financièrement, dits PLAI (60 000 au lieu des 40 000 envisagés) avec un montant de loyer revu pour être encore plus accessible à tous ; l’Uniopss souligne que la programmation de ces 60 000 PLAI permettrait de traduire concrètement les objectifs du « logement d’abord », fer de lance de la politique du logement du gouvernement pour les plus modestes.
- Davantage de logements accessibles aux personnes en situation de handicap (retour aux 100 % de logements accessibles au lieu de 20 %, qui assignent à résidence les personnes en situation de handicap) ;
- Un système de modulation progressive de l’APL dans le cadre de la réforme visant à se baser sur les ressources de l’année N plutôt que sur celles de l’année N-2 pour les travailleurs précaires et les jeunes aux ressources instables ;
- Le maintien d’une participation financière de l’État, garant du droit du logement, dans le Fonds National des Aides à la Pierre qui finance la construction de logements locatifs sociaux ;
- La suppression de la réduction de 14 millions d’euros de crédits pour les Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale, qui vient s’ajouter à la diminution en 2018 de 20 millions d’euros (soit une perte en 2018 de 1 300 places d’hébergement ou de 400 postes de travailleurs sociaux) ;
- La réindexation de l’APL sur l’inflation (évaluée à 1,7 % pour 2019), alors que le PLF prévoit sa désindexation, avec pour conséquence que l’APL n’augmentera que de 0,3 %.

L’Uniopss appelle donc les députés à voter un PLF traduisant une volonté claire de protéger les plus fragiles pour leur donner les moyens de s’insérer durablement dans la société.

Contact presse : Jeanne Dietrich, Conseillère Technique Logement-Hébergement, Uniopss Tél. 01 53 36 35 11 – jdietrich@uniopss.asso.fr


(c) Réseau Uniopss-Uriopss, 29/10/2018
FICHE N°96472
Mis à jour le : 29/10/2018
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES (fichiers joints, sites internet...)
Tous Publics :
MOTS CLES
exclusion - pauvreté
imprimer